Kitefoil : le nouveau défi des amateurs de kitesurf

Amateurs de kitesurf

Publié le : 18 mai 20226 mins de lecture

Dans l’univers de la glisse nautique, le nouveau chouchou des kitesurfeurs est bel et bien le foil. Le phénomène se développe partout dans le monde et fait bien parler de lui : le kite foil. Le kitesurf a été le premier sport avec un fort développement du foil. Mais quel est donc ce nouveau sport en vogue qui permet d’avoir des sensations inégalables ?Qu’est-ce que le kitefoil ?

Le kite foil est simplement la combinaison de kitesurf et d’hydrofoil.

Le kitesurf est une planche qui permet d’évoluer sur l’eau et qui est tractée par une aile gonflable, comme un cerf-volant (kite en anglais). Le kitesurfeur est paré d’un harnais qui le relie à cette aile par des lignes.

L’hydrofoil (ou appelé aussi hydroptère) a été conçu à l’origine en aéronautique pour améliorer l’aérodynamique des avions. Depuis, en navigation, il équipe les bateaux pour en surélever une partie et leur permettre de déjauger. Cela permet de prendre de la vitesse et de ne pas ressentir les à-coups désagréables. Aujourd’hui, en kitesurf, une planche avec foil dispose d’une aile profilée, reliée à un mat, qui se déplace dans l’eau. Cette aile est installée en dessous de la planche et permet de naviguer au-dessus de la surface. Le kite est plus rapide et la sensation de ride est plus douce.

Comment fonctionne-t-il ?

Que ce soit en kitesurf ou en windsurf, ⁣ le foil s’installe facilement sur votre planche. La plupart du temps, il est à surface fixe immergée et a une forme de T inversé. La surface portante est entièrement et constamment sous l’eau. Cela permet d’isoler la planche de l’effet des vagues et du frottement sur l’eau.

Il peut être fabriqué en différents matériaux :

● En aluminium. Il en existe de différentes qualités. Celui provenant d’Allemagne est le meilleur (T6061) comparé à celui des pays de l’Est. C’est celui-ci qui est utilisé pour les sroka foils. Il est très résistant à l’eau de mer et aux rayures. L’anodisation de l’aluminium est également importante dans la qualité du foil. C’est un processus électrochimique qui convertit la surface métallique en un fini décoratif, durable et résistant à la corrosion. Vous pouvez repérer la finition hard ou haut-de-gamme par son visuel mat (40 à 60 microns) et la finition light plutôt bas de gamme par son côté brillant (10 microns à 20 microns).

● En carbone. Le 100% carbone est plus solide, dure plus dans le temps et ne se lamine pas.

Ensuite, vous devez choisir la longueur du mât de votre kite foil selon votre niveau. Pour débuter facilement, on vous conseille un mât court. Vous pourrez plus aisément le positionner sous les pieds et surtout il pardonnera les erreurs du débutant en manque de précisions sur ses appuis. Pour vous initier au kite foil, l’idéal est d’opter pour un mât entre 70-80 cm voir 60 pour ceux qui ont plus de difficultés. Puis selon vos progrès, vous pourrez aller vers un mât entre 90 et 100 cm afin de pouvoir prendre plus d’angles lors de la remontée au vent.

La performance du foil sera aussi due à la surface de l’ailette avant, son profil et son épaisseur. Si la surface est grande avec de l’épaisseur de profil, le foil sera tolérant, mais il va saturer très vite en vitesse. À l’inverse, si l’ailette est petite, le foil sera rapide, mais l’utilisation est plus technique. Pour les débutants, il est conseillé de choisir une aile avant entre 650 et 800 cm². Puis, plus vous progresserez, plus vous pourrez aller vers une aile de plus petite pour augmenter la performance de votre foil.

Quelles sont les sensations en kite avec un foil ?

Les performances du kite foil sont énormes ! Vous pouvez naviguer jusqu’à 3 fois la vitesse du vent, décoller jusqu’à 6 nœuds et de parcourir beaucoup plus de distance qu’avec un kite classique. Les kitefoilers seront unanimes : les sensations par rapport au kite sont décuplées. Quand vous accélérez, vous ne sentirez plus aucune vibration, plus aucun bruit et l’impression de voler sur l’eau : on peut le comparer au sky board, un vrai « tapis-volant » !

Comment s’initier au kitefoil ?

Il est conseillé d’avoir déjà un bon niveau en kitesurf avant de s’initier au foil. En effet, il faut avoir un minimum de maitrise de sa planche et de son aile avant de franchir le cap. Du fait de la vitesse plus importante, la navigation peut s’avérer plus dangereuse aussi. Il est donc important pour les débutants de s’équiper d’un casque et d’un gilet de protection. L’idéal est de se rapprocher d’une école pour vous donner les bonnes bases et aussi de vous conseiller sur le choix de votre matériel.

Débuter le Windsurf : attention au flotteur et à la voile utilisés !
Windsurf : quels conseils pour progresser en freestyle ?

Plan du site